Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD)

En cours de construction

LE PROGRAMME PRÉVISIONNEL DU PROJET D’AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLES (PADD)

Le PADD détermine les grandes orientations d’aménagement du territoire pour les années à venir, à partir des enjeux identifiés au sein du diagnostic. Il expose le projet d’urbanisme et définit les orientations générales d’aménagement, d’urbanisme, d’habitat, de déplacements, d’équipement, de protection des espaces et de préservation ou de remise en bon état des continuités écologiques.

La promulgation de la loi transition/climat renforce le ralentissement de l’urbanisation dans tous les secteurs. (https://www.ecologie.gouv.fr/loi-climat-resilience)

A l’été 2022, 7 réunions de concertation ont été organisées.

Elles se sont déroulées en deux étapes :

  1. présentation des enjeux tirés du diagnostic
  2. « grandes » questions soumises aux participants.
  • Les relévés des réunions de concertation

    La réunion de concertation dans la vallée de la Roanne n’ayant rencontrée qu’un très petit succès, aucun relevé n’a été proposé.

    Les phrases qui suivent sont donc des propositions de réponses formulées par les participants.

    Ces propositions participent à l’élaboration du Projet d’Aménagement et de Développement Durable du PLUI.

    Les questions posées lors des réunions étaient des questions ouvertes et larges qui dépassent largement les champs de l’urbanisme. Il est donc normal d’avoir un grand nombre de propositions qui dépassent les possibilités de réponse qu’un document d’urbanisme peut  apporter.

    Ci-dessous des exemples :

     « Diminuer voire interdire les jardins ornementaux (proscrire les gazons favoriser de l’herbe, promouvoir la culture de légumes, arbres fruitiers, …)  » « Avoir un droit de regard sur les ventes d’entreprises qui embauchent »

    Aucun outil règlementaire en urbanisme ne permet de répondre à ces deux propositions.

    « Travailler un développement équilibré et réparti sur l’ensemble du territoire du Diois qui respecte les capacités d’accueil de chaque commune »

    La phrase ci-dessus trouve un écho plus évident pour un document d’urbanisme. Dégager des possibilités de construire sur les communes où la quantité d’eau est suffisante par exemple.