Education

La Communauté des Communes est active aux côtés des communes compétentes en matière d’Education. Elle intervient statutairement pour le financement du matériel informatique sur un budget de 9.000€ de fonds propres. Par ailleurs, dans le cadre de la politique enfance-jeunesse, elle coordonne l’écriture et la mise à jour du Projet Educatif de Territoire. Enfin, repérée par l’Education Nationale, elle accompagne l’expérimentation de réorganisation éducative en milieu rural ; une convention a été signée dans cette perspective en 2019 pour 3 ans.

 

  • Les écoles dioises

    Valdrôme
    Sainte-Croix
    Saint-Nazaire-le-Désert
    Saint-Julien-en-Quint
    Recoubeau-Jansac
    Montlaur-en-Diois
    Menglon
    Lus-la-Croix-Haute
    Luc-en-Diois
    La Motte-Chalancon
    Ecole privée Notre-Dame
    Ecole de Chabestan
    Ecole de Chabestan
    Châtillon-en-Diois
    Boulc
    Bellegarde-en-Diois
    Ecole de Barsac
    Ecole de Solaure-en-Diois

    Les inscriptions se font auprès de la commune où se situe l’école.

  • Projet Educatif de Territoire (PEDT)

    La Communauté des Communes du Diois a souhaité coordonner une réflexion autour des nouveaux rythmes scolaires et de manière plus générale sur les questions éducatives. Pour cela, elle a lancé en mars 2013, une démarche de concertation réunissant les maires, les professeurs des écoles et les parents d’élèves pour mettre en place la réforme des rythmes scolaires.

    Depuis, les écoles sont revenues à un rythme de 4j scolaire/semaine, le PEDT s’intéresse au périscolaire et au plan mercredi.

  • Le contrat de ruralité avec l’éducation nationale

    Dans le cadre de « la lutte contre les inégalités sociales et territoriales en matière de réussite scolaire et éducative », considérant que le Diois constitue un « territoire rural fragilisé », et vu la richesse pédagogique notamment repérée dans les classes uniques et les nombreux partenariats (entre écoles, entre écoles et communes/CCD, entre écoles et associations), l’Education Nationale a proposé à la Communauté des Communes et aux communes de conclure une première convention pour mettre en place une démarche d’accompagnement.

    Les objectifs de cette convention sont de :

    • Favoriser la culture de réseau d’école (mutualisation, valorisation).
    • Développer les actions de formations spécifiques (recherche, développement).
    • Enrichir les partenariats au service des apprentissages (synergies, coordination).
    • Donner une plus grande visibilité des actions innovantes mises en œuvre. (Communication à travers différents médias, presse, radio, réseaux sociaux…)
    • Proroger la convention vers le collège de territoire.

    Ce premier volet a été complété début 2019 par un avenant pour mettre en place le projet « Vivre l’Ecole du Socle dans le Diois ».

    Cette expérimentation se déploie autour de 4 axes :

    • La création d’un nouveau cadre de référence territorial adapté aux contraintes du territoire ouvrant la possibilité de dialogue avec les élus communaux dans l’organisation de la carte scolaire ;
    • La mise en place d’un pilotage pédagogique vers une « école du socle » créant des liens d’organisation et d’interventions croisées entre le collège et mes écoles du territoire ;
    • Le développement d’une politique d’accompagnement artistique, culturel et sportif des élèves en milieu rural instituant la coordination d’un projet d’animation artistique dès 2019 ;
    • Le renfort de l’accueil et la prise en charge des élèves à besoins particuliers élargissant la classe ULIS au collège et regroupant l’organisation des auxiliaires de vie scolaire au sein d’un pôle territorial.
  • L’informatique des écoles

    La collectivité met à disposition des écoles primaires des ordinateurs et du matériel informatique, comme les tableaux numériques interactifs, dont elle assure l’acquisition et le renouvellement. Pour cela, la Communauté des Communes du Diois travaille en lien avec l’animateur TICE (Technologie de l’Information et de la Communication), nommé par l’Education Nationale, et les enseignants.

    Pour financer les équipements, la CCD peut s’appuyer sur les programmes de financement nationaux, comme l’appel à projets « Écoles numériques innovantes et ruralité ».